Créer un site internet

Le membre supérieur

Les parties du membre supérieur qui peuvent servir d'armes sont multiples :

→ Les doigts

La main

Le poing

L'avant-bras

Le coude

Membre superieur

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La main (Te) ouverte : "Kaisho"

 Nukité

"Main qui traverse" = pique de la main

  • Ippon-nukité : à 1 doigt
  • Nihon-nukité : à 2 doigts
  • Yonhon-nukité : à 4 doigts

 

Pour des attaques de précision des points sensibles (yeux, gorge...)

Nukite 3

Teisho ou Kumade

"Patte d'ours"

La zone d'attaque est le talon de la main, les doigts sont repliés sur le haut de la paume.

Pour des attaques au menton, dans les côtes ou au plexus, ainsi que pour des blocages, ou des "coups d'arrêt".

Arme très puissante et peu fragile.

 

 

Teisho 5

Haïto

"Main tranchante" = tranchant interne de la main (côté pouce)

Utilisation du bord interne de la main (sabre interne), pouce dans la paume de main.

Utilisé en mouvement circulaire pour une défense ou une attaque au visage, au cou ou aux flancs. 

 

  

Haito 1

Haïshu

"Dos de la main"

La main est contractée, les doigts sont serrés et le pouce replié vers la paume.

Utilisé en attaque ou en blocage niveau visage, dans un mouvement circulaire, de l'intérieur vers l'extérieur.

Il réalise un arm-lock efficace lorsqu'il complète une saisie de bras.

 

 

 

Haishu 4

Shuto ou Te-Katana

"Sabre de main" = tranchant externe de la main

Le pouce est replié dans la paume de main.

Attaque sur les flancs ou le cou de l'adversaire.

Utilisable également en blocage d'une attaque niveau shudan ou jodan, dans toutes les directions.

 

 

Shuto 4

Hirabasami

"Gueule de tigre"

La main forme une sorte de fourche, pour des attaques à la gorge, soit en saisie, soit en poussée.

D'autres régions peuvent également être concernées par l'attaque : aisselles, bas ventre, intérieur du genou.

 

Hirabasami

Washide

"Bec d'aigle"

Les doigts se touchent pour former une petite surface de frappe circulaire.

Pour des attaques très précises (yeux, artères, carotides...).

 

 

Washide

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La main (Te) fermée: "Seiken"

Kentos

La zone de frappe est limitée aux têtes d'articulation de l'index et du majeur.

C'est la partie du poing la plus souvent utilisée, qui permet des frappes puissantes.

Le dessus du poignet se trouve dans l'alignement de l'avant-bras.

 

 

Kentos

Hei-ken

La zone de frappe est constituée de la masse des phalanges et de la base de la paume de la main.

Surtout pour des frappes au visage.

Hei ken

Hiraken

Frappe avec la 2ème articulation de la main, avec les 4 phalanges.

Le poing n'est pas totalement fermé : les 2èmes phalanges sont repliées sur les 1ères.

S'utilise pour toucher de nombreuses parties du corps, plus particulièrement la gorge.

 

 

Hiraken 3

Tetsui

 "Marteau de fer"

On utilise la base du poing comme puissante arme d'attaque de haut en bas, ou latérale, surtout au niveau des articulations.

On l'utilise également comme blocage d'un coup de poing ou de pied.

 

 Ura-tetsui

Revers du marteau de fer. 

On utilise le poing côté pouce pour asséner le coup.

Beaucoup moins utilisé.

 

 

Tetsui

 

 

 

 

Ura tetsui

Ippon-ken et Nakadaka-ken

La surface de frappe est réduite à une phalange qui dépasse du poing fermé.

Le pouce exerce une pression sur l'index, pour rigidifier l'ensemble et éviter les blessures.

Permet d'atteindre l'adversaire au niveau de ses points vitaux.

(1) Ippon-ken : c'est l'index qui frappe

(2) Nakadaka-ken : c'est le majeur qui frappe

(1)   

Ippon ken 3 (2) 

Nakadaka ken 3

Uraken

On se sert des kentos et du dos du poing. L’utilisation des seuls kentos est possible à condition de casser le poignet.

Mouvement fouetté ou frappé pour attaquer au visage.

 

Uraken 3

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le poignet : "Tekubi"

Kakuto ou Koken

L'attaque se fait avec le revers du poignet, partie très solide et dure. Le poignet est "cassé".

Pour des attaques à la mâchoire, par un mouvement de bas en haut.

 

 

Kakuto 4

Keito

"Crête de coq"

Le poignet est plié sur l'extérieur de la main.

C'est le sabre interne de la main qui frappe. 

 

 

Keito 3

Seiryuto

"Mâchoire de boeuf"

Le poignet est plié sur l'intérieur de la main.

C'est la partie osseuse du sabre de main qui frappe, par un pivot sec et circulaire de la main.

Utilisé surtout pour des attaques au sternum ou aux clavicules.

 

 

Seiryuto

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'avant bras : "Ude" ou "Wan"

C'est l'arme naturelle la plus largement utilisée pour parer les attaques de poings ou de pieds.

Le bras et l'avant-bras replié forment un bouclier très efficace.

Toutes les parties de l'avant-bras peuvent être utilisées :

(1) Nai-wan : tranchant interne de l'avant-bras, côté pouce

(2) Gai-wan : tranchant externe de l'avant-bras, côté auriculaire

(3) Hai-wan : plat supérieur de l'avant-bras, en prolongement du dos de la main

(4) Shu-wan : plat intérieur de l'avant-bras, en prolongement de la paume de la main

 

 

(1)                                         (2)

Naiwan1                   Gaiwan1

 

 

(3)                                         (4)

Haiwan                 Shuwan

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Le coude : "Empi" ou "Hiji"

Arme très solide et dure, utilisable dans toutes les directions.

Le bras est replié, pour faire ressortir la pointe du coude.

La trajectoire de la frappe peut être linéaire ou circulaire, et dans toutes les directions.

Il peut également se transformer en blocage.

 

Empi 1

×