Créer un site internet

 

Il existe 4 qualités majeures qui garantissent l'efficacité des techniques pratiquées en karaté.

Il s'agit de :

La Concentration
La Puissance
L'Equilibre
La Vitesse

 Japon3 1

La Concentration

Dans l'esprit de tout Art Martial, la réussite est autant le résultat d'une démarche mentale que d'une action physique.
Toute action doit être gouvernée par 2 états d'esprit :
                                le Zanchin
                               ◊ le Kime

Le Zanchin : Disponibilité Mentale et Vacuité 

Signifie que l'esprit doit être calme et serein, sans stress et sans pression. De ce calme intérieur dépend l'issue positive du combat.
Un combat mené dans l'excitation aura de grandes chances d'être désordonné, et nos faiblesses seront plus faciles à repérer.

L'unité corps/esprit ne sera respecté que lorsque l'on aura fait le vide et libéré notre esprit.

Le Kimé : Décision Ultime

La technique sera réalisée en harmonie entre le corps et l'âme, au moment opportun, en coordination totale entre le physique et le mental.
Ce qui permettra de libérer toute l'énergie nécessaire.


La respiration doit être en totale adéquation avec la technique.
A l'inspiration, les muscles se contractent, rendant la mobilisation de l'énergie impossible.
A l'expiration, c'est la sangle abdominale qui se contracte, pouvant ainsi accompagner une attaque puissante.

A un mouvement lent correspondra une respiration lente, à un mouvement rapide correspondra une expiration puissante.

La Puissance

Dans le Karaté, les penseurs orientaux considèrent que toute chose est régie par 2 lois physiques importantes :

                               ◊ Le corps humain est organisé autour d'un centre
                               ◊ Chaque action suscite une réaction

 La Maîtrise du Hara : Centre d'énergie

Chez l'humain, ce centre, source de toute l'énergie vitale, est située dans la partie sous-ombilicale du ventre. C'est à dire que tout se passe au niveau de la sangle abdominale.
La contraction abdominale commence et termine tout mouvement, assurant solidité, ancrage et puissance.
Chaque mouvement commence dans le bassin, et se propage dans le reste du corps, pour être relayé par les membres, qui l'amplifient.
Cette maîtrise du Hara est très difficile à acquérir car elle fait appel à plusieurs mécanismes, qui doivent être mis en action en même temps, pour que le geste soit efficace : prise de décision, calage de la respiration,  prise d'appuis, maîtrise de l'équilibre...

La force de réaction : action/réaction

La puissance générée par une attaque va pour partie être absorbée par l'adversaire, et pour partie être renvoyée à l'émetteur, sous forme d'une onde de choc.
L'attaquant doit donc faire bloc et diriger toute son énergie dans son ennemi.
Ceci ne peut être possible que si l'attaquant est ancré au sol, avec des appuis solides et une contraction musculaire maintenue à l'impact.

L'Equilibre

Sans équilibre, pas d'efficacité dans la technique.
Cet équilibre répond aux lois de la gravité.

La qualité des appuis permet la libération d'un maximum d'énergie, en attaque comme en défense.
                             L'équilibre garantit la puissance.


La stabilité prépare une meilleure impulsion au départ, un meilleur contrôle de la trajectoire du coup, et un meilleur contrôle du mouvement.
                             L'équilibre garantit la vitesse et la précision.

Si l'équilibre est perdu, l'enchaînement des techniques est stoppé, et l'efficacité s'en trouve amenuisée.
                             L'équilibre garantit la continuité de l'action.

La recherche d'équilibre est un temps durant lequel l'adversaire peut à tout moment prendre le dessus.
                             L'équilibre garantit l'absence de vulnérabilité.

La Vitesse

La vitesse d'exécution a 2 buts principaux :

                               ◊ Surprendre l'adversaire et prendre l'avantage rapidement
                               ◊ Augmenter la puissance des mouvements

Pour cela il existe 2 méthodes efficaces en attaque comme en défense :

                               ◊ La rotation des hanches
                               ◊ La rotation du poignet

 La rotation des hanches

Rotation des hanches et maîtrise du Hara produisent une force centrifuge, qui peut être mise à profit de 2 façons.

En attaque : poussée de la hanche arrière et retrait de la hanche avant, amenant les 2 hanches sur le même plan à l'impact, assurant puissance et stabilité à la technique. 

En défense : retrait de la hanche arrière et poussée de la hanche avant, amenant les hanches de profil par rapport à l'impact.

La rotation du poignet

Le poignet effectue un demi-tour sur lui-même lors de la trajectoire du bras. 
A l'impact, il vrille et se retrouve donc en position favorable et efficace.
Le second bras effectue le même travail, simultanément, en rotation inverse pour venir se placer en hikité.